Fin du RTC : Quels impacts sur les ascenseurs ?

Le réseau historique RTC de France Télécom, va mettre fin à la commercialisation de ses lignes et services.
Une page de l’histoire des réseaux télécoms français s’apprête à être tournée. Le RTC, réseau de « fils de cuivre » va s’éteindre pour laisser place intégralement à la technologie réseau dite IP (Internet Protocol). C’est une réelle opportunité pour les entreprises d’adopter des technologies modernes offrants des services à valeur ajoutée répondants aux besoins de communication et de mobilité. Le monde de l’ascenseur et de la téléalarme est directement impacté par cette évolution à plusieurs égards :
1- Quelles sont les solutions prévues pour assurer la continuité de service des téléalarmes déjà en place dans les 500000 ascenseurs en France ?
La grande majorité des téléalarmes installées sont compatibles avec le réseau RTC qui assure l’établissement de la communication vocale et le transport des codes DTMF nécessaires au dialogue avec les frontaux de centres d’appels. Le remplacement du cuivre par la fibre impose des solutions d’interfaçage entre la téléalarme et le réseau IP pour garantir la communication et le dialogue.
2- Quelles solutions faut-il prévoir pour garantir le respects de nos obligations réglementaires ?
Le point le plus saillant est le maintien de la liaison téléphonique pendant 1h même en cas de coupure secteur totale. Cette obligation peut être mise à mal car, contrairement au réseau cuivre, le réseau fibre n’est pas auto-alimenté. Des adaptations sont donc à prévoir …
3- Quelles sont, aujourd’hui, les solutions alternatives au réseau IP ?
Dans certaines conditions, le réseau GSM est une alternative possible au réseau IP pour ce qui concerne les anciennes installations. Il suffit, d’une passerelle GSM, d’un abonnement adéquat et d’une centrale compatible pour remplacer le réseau RTC sans avoir à migrer vers le réseau IP.
Partager/Imprimer cet article :