L’Internet des Objets & Ascenseurs en 6 questions

A chaque époque sa propre grande rupture technologique. Parmi les tendances « disruptives » qui se développent actuellement, l’Internet des Objets est certainement l’une des plus importantes. L’émergence de nouvelles fonctionnalités basées sur la rencontre des objets intelligents, de la connectivité, du big data et du service est en train de bousculer les modèles économiques classiques.

Il est un univers qui nous intéresse plus particulièrement chez Proxi-Line et qui présente déjà des avancées importantes dans ce domaine : Le monde de l’ascenseur. Les grands fabricants, à l’instar de Thyssenkrupp Elevator avec Microsoft, se sont associés avec de grandes entreprises de nouvelles technologies pour développer des solutions combinant l’Internet des objets et les technologies liées au big data.

Tout d’abord, nous allons essayer de comprendre ce qu’est l’Internet des Objets et ensuite nous verrons comment peut-il révolutionner le monde de l’ascenseur.

1 – L’Internet des Objets, c’est quoi ?

L’Internet des Objets (Internet of Things ou IoT en anglais) est un terme inventé en 1999 par Kevin Ashton, un pionnier britannique dans le domaine des nouvelles technologies. Il désigne le réseau d’objets intégrés dans les équipements électroniques, les logiciels, les capteurs et les outils de connectivité. Il permet à ces objets d’échanger des données avec les autres périphériques connectés et les acteurs concernés (fabricants, opérateurs …) sur la base d’un standard de communication international établi à l’initiative de l’Union internationale des télécommunications UIT.

2 – Que signifie « Objet » ?

Les «Objets» dans l’IoT se réfèrent à une grande variété de dispositifs tels que les capteurs intégrés dans les appareils usuels (électroménagers, automobiles, …), les implants de surveillance médicale, les émetteurs/récepteurs embarqués ou portés…..

3 – Comment ça marche ?

Une fois connectés à un réseau, ils sont détectés et contrôlés à distance permettant ainsi une intégration plus directe entre le monde physique et les systèmes informatiques. Outre l’amélioration de la temporalité et l’exactitude de l’information, cette intégration permet l’anticipation des actions pour une plus grande efficacité des traitements. Par exemple, si un grand nombre de voitures est équipé de capteurs connectés, les informations échangées instantanément permettraient de prévenir les bouchons, éviter les accidents, réduire la pollution et bien d’autres applications intéressantes …

4 – En quoi est-ce une révolution ?

L’IoT est basé sur l’idée que de plus en plus de périphériques deviendront connectés et interactifs les uns avec les autres sans l’intervention nécessaire des personnes et des ordinateurs. Ils peuvent donc accomplir des tâches analytiques avancées à des vitesses très rapides et produire de grandes quantités de données précises et utiles durant tout le cycle de vie d’un produit. Ainsi, leur présence affecte aussi bien le fonctionnement d’un produit que les processus économiques qui permettent de le fabriquer, de le commercialiser ou d’assurer sa maintenance.

5 – Quel est le rôle du « Big data » et du « Cloud » ?

Les données collectées par les capteurs intelligents n’ont de sens que si elles sont analysées en temps réel et exploitées. Cependant, la quantité de ces données et tellement importante qu’il devient difficile de les exploiter sans le concours des technologies liées au big data et au Cloud. Aujourd’hui nous ne sommes qu’aux prémisses de cette révolution. Déjà, les experts estiment que l’IoT se composera de près de 50 milliards d’objets d’ici 2020 et nous sommes loin d’imaginer leurs progression dans les années à venir.

6 – Quelles applications pour l’ascenseur ?

L’exploitation de l’IoT dans le monde des ascenseurs peut donner lieu à des applications aussi bien curatives que préventives et ouvre la voie à des services à valeur ajoutée aux usagers et gestionnaires des ces appareils. Point de départ : Déployer des capteurs et sondes à tous les niveaux de la mécanique et l’électronique des ascenseurs qui permettent de collecter et agréger des méga données stockées dans le Cloud.

    • Supervision et télésurveillance

L’analyse en temps réel de ces données permet dans un premier temps d’améliorer considérablement le monitoring d’un parc et la détection rapide de pannes. Le superviseur visualise en temps réel l’état de son parc géré et reçoit des informations au fil de l’eau des défauts et pannes avec un niveau de qualification très précis allant jusqu’à la désignation de la pièce défectueuse. Des informations qui permettent de mieux cibler et planifier les interventions.

    • Maintenance prédictive

L’analyse de ces données par des systèmes intelligents appelés « Machine learning » va permettre dans un deuxième temps de comprendre le comportement des ascenseurs, les causes et symptômes conduisant aux pannes et en déduire des modèles et des règles. L’utilisation de ces modèles permettra ainsi de proposer aux opérateurs la maintenance dite « prédictive ». La maintenance prédictive permet de prévenir une panne d’un ascenseur avant son occurrence grâce à la conjonction d’un certain de nombre de symptômes détectés par les capteurs et sondes installés sur cet appareil. Le superviseur du parc pourra ainsi décider de planifier des maintenances préventives afin de réduire le taux de pannes et assurer une plus grande disponibilité de ces ascenseurs.

    • Services à valeur ajoutée

Une technologie, aussi sophistiquée soit-elle, n’a d’intérêt que si elle est accompagnée de services innovants qui lui donnent du sens. La connectivité d’un ascenseur ouvre la voie à des applications novatrices allant du simple usage de la vidéo, à l’utilisation de la réalité augmentée en passant par toutes les applications dédiées aux usagers (réservation, optimisation de parcours, orientation dans une galerie marchande …). Nous n’allons pas développer cet aspect dans cet article mais nous ne sommes qu’à l’aube d’une révolution du moyen de transport de passagers le plus utilisé au monde.

 

 

Partager/Imprimer cet article :